About - JP. Zanotti
Candelabra

Il n'y a rien qui soit suf­fisam­ment in­té­res­sant à mon sujet pour jus­ti­fier plus que ces quel­ques lignes. J'ai com­men­cé ma vie au mi­lieu des puits de mine dans le nord-est de la France, juste à coté de la fron­tiè­re al­le­man­de. J'ha­bi­te à pré­sent dans le sud, là où le ciel est plus clair. Mal­heu­reu­se­ment je ne suis pas un grand adepte des paysages de Pro­ven­ce, donc je passe une partie de mon temps lib­re à pho­to­gra­phier des trucs aban­don­nés, mes amis ou les per­son­nes que je ren­con­tre.

There is nothing interesting enough about me that justi­fies more than these few lines. I started my life in the middle of shafts of coal mines in the north-east of France, just near the German border. Now I live in the south where the sky is brighter. Un­for­tu­na­te­ly, I'm not a huge fan of Provence land­sca­pes, so I waste my free time shoo­ting some aban­doned stuffs, my friends or peo­ple I meet.

La photogaphie, c'est comme la pêche, c'est un bon moyen d'échapper à la réalité et d'arrêter le cours du temps. Parfois je reviens les mains vides (plus précisément, ma carte mémoire vide) mais la sortie valait le coup. Il semble qu'une grande partie de mes photos relève de ce que l'on appelle "UrbEx" (Urban Exploration). J'ai débuté cette activité quand j'étais enfant sans appareil photo, avant même que Jeff Chapman ne connecte ces deux mots. J'étais lit­téralement fasciné par l'activité de ces incroyables monstres industriels qui m'entouraient et c'était si excitant de visiter leurs tripes en bravant toutes les interdictions (je n'avais aucune conscience du danger que je courrais). J'ai com­mencé la photographie presque au même moment pour photographier les étoiles et les planètes, mais je n'ai fusionné ces deux activités que plus tard quand j'ai réalisé l'étrange beauté des lieux en dé­com­po­si­tion.

Photography is like fishing, it's a good way to escape from reality and to stop time flow. Sometimes I'm back home empty handed (more precisely, my memory card empty), but the trip was worth it. It seems that a big part of my photography is related to what is now called "UrbEx" (Urban Exploration). I started this activity when I was a kid without any camera, even before Jeff Chapman connected these two words. I was literaly mesmerized by the activity of this incredible industrial monsters surrounding me and it was so exciting to visit their guts and to break the rules (I was not aware of the danger). I began photography to shoot stars and planets almost at the same time, but the mix of these two hobbies came later once I realized the odd beauty of decay.

J'ai un sentiment plus que mitigé au sujet de l'UrbEx aujourd'hui. La grande majorité des "urbexeurs" ne sont que des aventuriers de pacotille qui publient d'abo­mi­nab­les vidéos accompagnées d'histoires du même tonneau narrant leurs exploits afin de gagner un peu de notoriété factice sur les réseaux sociaux. Pour se distinguer, certains n'hésitent pas à entrer par effraction dans les lieux qu'ils visitent et un véritable marché s'est développé sur internet.

I have mixed feelings about UrbEx today. Most of the so called "urbexers" are just junk adventurers publishing awful videos and stupid stories about their believed accomplishments in order to get more virtual friends and/or illusory notoriety on social networks. Some of them don't hesitate to break into places and a new market has grown in the internet.

Beaucoup de lieux sont dévoilés et sont instantanément pillés, fracassés ou "redécorés" par les grafeurs. Je parle de cette catégorie spécifique de grafeurs qui ressentent le besoin impérieux de laisser une trace de leur passage à la manière de celles que l'on peut apercevoir au fond des cuvettes de toilettes. Tout ceci constitue un sérieux problème pour les propriétaires et celà rend cette pratique somme toute innocente de plus en plus difficile et surtout suspecte. Je fais bien sûr quelques recherches historiques quand je découvre de nouveaux lieux et je voudrais les partager mais je ne le fais pas pour ces raisons. Donc ne me demandez pas où ils se trouvent, je ne vous répondrai pas.

Many sites are now revealed and are instantly stripped by looters, devastated by housebreakers and/or degraded by graffiti writers. I talk about those ones who need to leave a mark like those you can see inside toilet bowls. It's a serious issue for owners and that makes this somewhat innocent hobby more and more difficult and suspicious. Of course when I discover new spots I do some investigations about their historical aspects and I would to share them, but I don't for this reason. Then don't try to ask for locations, I will not answer.

PS. Soyez indulgent sur la qualité de certaines photographies, j'ai commencé avec des appareils compacts souvent dépassés avec des lumières difficiles. Explorer des lieux abandonnés n'est pas sans conséquences et la plus importante est le danger. Il ne se passe pas un mois sans que la presse locale ne fasse état d'un décès dû à une chute mortelle ou un effondrement. Donc soyez extrêmement prudent si vous avez l'intention de goûter à l'aventure.

PS. Forgive the low quality of some photographs, I started this work with compact cameras struggled with difficult lights. Exploring abandoned places is not without consequences, the most important is danger. There are serious accidents, especially among young people and not a single month passes that local newspapers not report death due to fall or collapse. So, be extremely careful if you intend to get into this hobby.

Powered by SmugMug Log In